Une grosse découverte archéologique dans les Vosges au Saint Mont !

06 février 2017
Télécharger le podcast

La haute technologie au service des recherches archéologiques au Saint Mont :

Au-delà des vestiges bien connus du Saint Mont tels que les murs de l'Eglise Saint Pierre et du sarcophage Mérovigien visibles des curieux, les chercheurs ont mis à jour ces deux dernières années les murs d'une véritable basilique funéraire de plus de 60 mètres de long, dénombré 80 tombes et une soixantaine de sépultures d'hommes, femmes et enfants, datées de la fin de l'Antiquité, mis à jour des plaques funéraires dont certaines ornées de sculptures figuratives.

Il s'agit là du plus gros corpus découvert en Europe. C'est tout un pan de l'histoire des Chanoines de la région qui s'offre aux archéologues, historiens, anthropologues et scientifiques du CNRS, qui espèrent pouvoir approfondir leurs recherches. Les outils de recherche utilisés sur le site sont aussi passionnants que coûteux : sondes, introspection des sous-sols par radars, outils de mesure de topographie.

L'outil le plus innovant étant numérique : les scientifiques ont mis en place un véritable outil photogramétrique par le biais de l'utilisation de drônes, qui restituent avec une extrême justesse la topographie du site, permettant de numériser chaque centimètre de terrain ! Il serait possible que les éléments recueillis par les drônes soient imprimés à l'aide d'une imprimante 3D, afin de permettre de réaliser une maquette, élément d'archive exceptionnel, visible par le public. Pour plus de renseignements : ATEHIS CNRS Le Saint Mont

Pour rappel, les scientifiques ont prié leur auditoire de ne pas engager de fouilles sur des sites qui leur paraîtrait intéressant par eux-mêmes, les « poeleurs » -les archéologues amateurs et peu soigneux- étant les premiers destructeurs d'informations cruciales en ce qui concerne un passé qui appartient à tous.